Le premier site d'informations dédié à l’arrêt du tabac

Tabagisme, cigarette électronique, e liquide
Pourquoi l’été est le meilleur moment pour arrêter de fumer

Pourquoi l’été est le meilleur moment pour arrêter de fumer

Que vous soyez sous les palmiers ou sur votre balcon, vous avez décidé de profiter de l’été pour arrêter de fumer. Bonne nouvelle : vous avez fait le bon choix, l’été est une bonne période pour arrêter de fumer.

Votre rythme quotidien ralentit, moins de stress, plus de soleil et surtout une envie de prendre soin de vous, de votre corps et d’améliorer votre bien-être général. L’été est aussi le moment idéal pour adopter de nouveaux comportements plus sains et plus équilibrés. En général, cela signifie reprendre une activité sportive et une alimentation adaptée. Profitez de cette énergie et de cette envie naturelle pour commencer votre sevrage en toute sérénité. La pause estivale est en effet le moment idéal pour surmonter tous les symptômes du sevrage tabagique.

 

Pourquoi commencer à arrêter de fumer pendant l’été ?

 

Adieu la routine et vive le changement d’habitudes

En été, les habitudes changent, le train-train quotidien s’éloigne lentement et un nouveau rythme s’installe. Nos petites habitudes quotidiennes sont alors susceptibles de changer et avec eux : nos habitudes tabagiques.

Que l’on reste chez soi ou que l’on parte à l’étranger, que l’on soit chez des amis, en location ou à l’hôtel, d’autres rituels matinaux se mettent en place, les jours passent, mais ils ne sont pas les mêmes, il peut être plus facile de résister à l’envie de fumer. Il n’est plus nécessaire de se presser le matin, de prendre les transports tous les jours à la même heure. Des moments où se glisse une machinale cigarette dans une conjonction de temps et d’action. Les moments clés de la journée changent, les horaires sont différents, peut-être que la composition de votre petit déjeuner varie, le café traditionnel est remplacé par un grand verre de jus de fruits frais, le lieu change également, les gens autour de vous peuvent aussi être présents et vous baignez dans un environnement spécial, celui des vacances. Profitez de cet été pour vous réinventer, participez à la création d’une autre version de vous-même : plus saine, plus heureuse et plus saine sans cigarettes.

Détente et relaxation : les clés du succès

Il est bien connu que l’été est une période de détente où (presque) tout se déroule au ralenti. Conséquences ? Moins de pression, moins de stress, moins d’urgences et surtout moins de problèmes. Profitez de ce calme temporaire pour vous détendre et relâcher la pression. Prenez soin de vous et reposez-vous : si vous vous sentez bien dans votre corps et dans votre esprit, le manque de cigarettes sera moins perceptible. Vous aurez surtout la disponibilité d’esprit pour réfléchir à d’autres choses.

S’accorder des moments de plaisir différents

Vous associiez autrefois la cigarette au plaisir, à ce bol d’oxygène dans votre journée de travail harassante ou à ce moment de détente (relative) que vous vous accordiez. Bonne nouvelle : avec l’été et les changements d’habitudes, vous avez la possibilité d’apprendre à vous distraire autrement. Prenez du temps pour vous, pour faire des activités que vous ne feriez pas normalement par manque de temps ou d’envie.

Pendant les vacances, votre temps n’est plus composé d’éléments planifiés, alors profitez-en ! Prévoyez des activités pour vous changer les idées dès que vous avez envie de fumer : lecture, marche, sport, visites…

Cet été est une occasion unique de devenir plus attentif à vous-même, à votre bien-être et à votre santé. Gardez cet état d’esprit et vous constaterez rapidement les changements : la réapparition des saveurs des aliments et un sens de l’odorat plus développé par exemple.

Être conscient des changements qui se produisent dans votre corps pendant le sevrage vous donnera une fierté et une motivation supplémentaires : tout ce dont vous avez besoin pour dire adieu au tabac pour de bon !

 

Les conseils de Freetabac

 

Si vous décidez dès été de commencer votre sevrage, vous devrez suivre 3 étapes.

Comprendre pourquoi vous fumez

La première est de comprendre votre dépendance. Identifiez votre relation avec le tabagisme : quels sont les moments où vous fumez ? Quels sont les événements déclencheurs ? Comment vous sentiez-vous avant d’allumer une cigarette ? Quelles sensations avez-vous ressenties pendant que vous fumiez ? Essayer de comprendre quelles émotions vous vouliez ressentir en fumant vous permettra de les retrouver à travers d’autres activités.

Anticiper les moments de tentation

La deuxième étape consiste à anticiper les moments où vous pourriez perdre le contrôle : apéritifs, sorties ou barbecues entre amis. Ces tentations estivales vous donneront probablement envie de fumer, surtout si vous êtes accompagné de fumeurs. Bon courage ! Tenez bon ! Dites à ces amis fumeurs que vous avez décidé d’arrêter, et expliquez-leur que ce sera un véritable défi pour vous de résister pendant ces moments. Ils seront plus compréhensifs, et la tentation sera certainement moins forte. Anticiper ces situations vous permettra de vous préparer physiquement et psychologiquement.

Surmonter votre désir de fumer

Vous avez assez de force en vous pour surmonter vos désirs ! Mettez toutes les chances de votre côté :

  • Associez vos proches à votre projet, parlez-en à votre famille et à vos amis, ils seront probablement enchantés de vous aider.
  • Utilisez des solutions en lignes ou tout simplement un petit carnet pour noter vos progrès et vos échecs (s’il y en a).

C’est un effort que vous pouvez faire, un effort qui vous permettra d’être libre et surtout d’économiser un budget conséquent. Votre vie sera tellement différente sans cigarette. Alors il ne vous reste plus qu’à vous lancer.

L’Angleterre pourrait devenir « sans tabac » d’ici 2030 grâce à une nouvelle promesse du gouvernement

L’Angleterre pourrait devenir « sans tabac » d’ici 2030 grâce à une nouvelle promesse du gouvernement

Début juillet 2020, le gouvernement a annoncé son objectif de mettre fin au tabagisme en Angleterre d’ici 2030.

Le gouvernement a publié un livre vert intitulé « Advancing our health : prevention in the 2020s« , qui expose ses plans pour lutter contre les maladies évitables dans un avenir proche.

L’une des préoccupations soulignées dans le document est l’impact négatif du tabagisme, un problème de santé national qui s’est amélioré ces dernières années.

« Grâce à nos efforts concertés en matière de tabagisme, nous avons aujourd’hui l’un des taux de tabagisme les plus faibles d’Europe, avec moins d’un adulte sur six qui fume », peut-on lire dans le document.

« Pourtant, pour les 14 % d’adultes qui fument encore, c’est le principal risque pour la santé« . L’addiction à la nicotine est le principal frein de l’arrêt du tabac.

Le gouvernement déclare qu’il « se fixe pour ambition de faire de l’Angleterre un pays « sans tabac » d’ici 2030″.

« Cela inclut un ultimatum pour l’industrie afin de rendre le tabac fumé obsolète d’ici 2030, avec l’arrêt des fumeurs ou le passage à des produits à risque réduit comme les e-cigarettes ».

Le document explique que d’autres propositions concernant les efforts du gouvernement pour faire de l’Angleterre un pays sans tabac au cours des 11 prochaines années seront présentées « à une date ultérieure ».

Le livre vert propose que les patients des hôpitaux qui fument reçoivent un soutien pour les aider à abandonner cette habitude.

Le gouvernement ajoute que l’Angleterre a été l’un des premiers pays à interdire le tabagisme dans les lieux publics en 2007, en plus d’avoir introduit l’emballage neutre pour les cigarettes il y a trois ans.

Il y a deux ans, le gouvernement a publié son plan de lutte contre le tabagisme pour l’Angleterre.

Ce plan visait notamment à réduire le nombre d’adultes fumeurs dans le pays de 15,5 % à 12 % d’ici 2022.

Le livre vert récemment publié fait également référence à des questions telles que l’obésité, les services de santé mentale et la prévention du diabète.

Le document indique que des mesures seront mises en place pour « faire en sorte que le système de santé ne se contente plus de traiter la maladie, mais qu’il prévienne les problèmes en premier lieu ».

Comment arrêter de fumer grâce à sa mutuelle santé ?

Comment arrêter de fumer grâce à sa mutuelle santé ?

La cigarette tue chaque année plus de 60 000 Français, malgré les innombrables mesures prises par les différents gouvernements en place et les hausses de prix du paquet de cigarettes traditionnelles (plus de 10 euros désormais), certains n’arrivent toujours pas à résister à la tentation. Bien heureusement, des solutions et des techniques permettant l’arrêt progressif du tabac existent et peuvent être totalement gratuites si tant est que vous disposiez d’un contrat de mutuelle santé adapté. On vous explique.

Quelles sont les méthodes disponibles et efficaces permettant de réduire puis arrêter la cigarette ?

Si vous aussi vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté et arrêter la cigarette comme ce fût le cas pour des millions de Français ces dernières années, voici quelques méthodes qui ont fait leurs preuves :

  • Passer d’une consommation classique à une consommation électronique: bien que certaines études concernant le e-tabac sont encore floues, cela reste une bonne alternative pour opérer une transition en douceur.
  • Suivre un traitement à base de nicotine: qu’ils prennent la forme de petit bonbon, de chewing-gum ou même de patchs, le sevrage tabagique par l’utilisation de ces substituts est parmi les plus efficaces, il s’agit également d’une des méthodes les plus anciennes.
  • Suivi psychologique: vous faire suivre par un spécialiste, un groupe d’anciens fumeurs ou même un psychologue peut être une solution efficace pour aller au-delà de votre dépendance au tabac.
  • Médecine douce: l’acupuncture ou l’homéopathie sont parfois utilisées pour vous aider à passer du mode « fumeur » à « non-fumeur »

Bien évidemment, d’autres méthodes d’auto-persuasion peuvent également permettre d’avancer sur votre route vers l’arrêt total de la cigarette. Pensez par exemple à l’argent que vous pourriez mettre de côté ou ces voyages que vous pourriez vous offrir avec toutes ces économies ?

Comment faire prendre en charge son traitement anti-tabac par sa mutuelle ?

Les méthodes les plus courantes comme le suivi professionnel et médical ou le suivi d’un traitement précis sont des solutions payantes, toutefois, ces dernières peuvent être prescrites par un professionnel de santé et sont en partie remboursables par la sécurité sociale sous certaines conditions.

L’assurance maladie peut vous rembourser chaque année un forfait de 50 euros pour la prise en charge de vos achats de patchs et autres traitements nicotiniques. Ce forfait peut monter à 150€ pour les jeunes (20 à 30 ans), les femmes enceintes, les patients atteints d’une affection longue durée ou encore les personnes bénéficiaires d’aides comme la CSS (mutuelle à 1€ par jour).

Toutefois, ces sommes sont généralement insuffisantes compte tenu du coût de ces substituts et de la durée du traitement (plusieurs semaines à plusieurs mois selon les personnes).

Dans une démarche d’offre de santé globale et de prévention, la majorité des mutuelles proposent désormais, en plus de forfaits « médecines douces » des forfaits indiqués en euros permettant la couverture de vos frais de sevrage tabagique non remboursés ou non remboursables par la sécurité sociale.

Selon la mutuelle que vous choisirez, la prise en charge sera plus ou moins élevée (entre 50€ à 400€ pour les contrats les plus protecteurs).

Afin de savoir si votre mutuelle prend en charge ces dépenses de santé, vous pouvez regarder dans le tableau de garanties de votre complémentaire santé dans la sous-partie « prévention », « médecine douce » ou « autre ».

Si votre mutuelle santé ne prend pas en charge les dépenses liées à l’arrêt de la cigarette, sachez qu’il existe des outils permettant de comparer plusieurs centaines de mutuelles avec options sevrage tabagique.

Bien évidemment, et, vous l’aurez compris, ces contrats ne permettront que la prise en charge médicale de votre traitement, aucune mutuelle à ce jour ne propose par exemple le remboursement de votre e-cigarette.

Cigarette, tabac et Coronavirus, un risque plus élevé chez les fumeurs

Cigarette, tabac et Coronavirus, un risque plus élevé chez les fumeurs

Réduisez votre risque de maladie pulmonaire grave causée par le coronavirus en arrêtant de fumer

Face aux inquiétudes croissantes suscitées par l’épidémie de ce nouveau coronavirus, les responsables de la santé publique recommandent plusieurs moyens d’améliorer leur système immunitaire et de se protéger contre le virus.

Lorsque les poumons d’une personne sont exposés à la grippe ou à d’autres infections, les effets néfastes du tabagisme sont beaucoup plus graves que chez les personnes qui ne fument pas ou ne vapotent pas de cigarettes électroniques.

arrêt tabac coronavirusLe tabagisme est associé à un développement accru du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) chez les personnes présentant un facteur de risque comme une infection grave, une septicémie non pulmonaire (infection du sang).  Les personnes qui ont de la cotinine (un métabolite de la nicotine) dans leur corps, même aux faibles niveaux associés au tabagisme passif, ont un risque considérablement accru d’insuffisance respiratoire aiguë due au SDRA

Le tabac altère la capacité des poumons à combattre les infections et présentent de nombreux facteurs néfastes sur la santé.

Parmi les recommandations du personnel de santé, l’arrêt du tabagisme est l’une des mesures qui revient constamment.

Une étude récente portant sur plus de 44 000 cas confirmés de coronavirus en Chine a montré que les hommes (2,8 %) sont plus susceptibles que les femmes (1,7 %) de mourir du virus. Les hommes représentaient 51 % des cas confirmés. Certains chercheurs pensent que le tabagisme pourrait être la cause de cette disparité.

Les hommes chinois fument plus que les femmes chinoises. Une enquête nationale sur le tabagisme réalisée en 2010 a révélé que 62,4 % des hommes chinois avaient fumé à un moment donné, contre seulement 3,4 % des femmes et il a été prouvé que le tabagisme nuit à la santé d’une personne.

Une étude plus récente a confirmé que la fumée de cigarette affaiblit la fonction défensive du système immunitaire.

Une autre étude a encore révélé que même le tabagisme social ou occasionnel peut causer des dommages à l’organisme d’une personne, entraînant des problèmes tels que l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et l’hypertonie.

Il est même possible que le tabagisme rende une personne plus susceptible d’attraper des virus comme le COVID-19 notamment chez les fumeurs âgés. Il existe des preuves concluantes que le tabagisme est associé à un risque accru d’infection virale respiratoire, selon plusieurs études sérieuses.

Il existe actuellement peu de données prouvant que le tabagisme est un facteur de risque pour la COVID-19 en particulier, mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que c’est une possibilité.

Il y a une différence marquée entre les hommes et les femmes dans cette épidémie en termes de gravité, et il y a certainement une différence marquée dans les habitudes de tabagisme en Chine, a déclaré l’un des directeurs exécutifs du Programme des urgences sanitaires de l’OMS.

Il va sans dire que le tabagisme est un facteur de risque pour la gravité de toute infection des voies respiratoires inférieures. Il est très connu et scientifiquement prouvé dans de nombreuses études que le tabagisme opprime le système immunitaire.

Arrêter de fumer peut avoir des effets positifs presque immédiats sur l’organisme d’une personne, généralement en rapport avec la santé cardiaque ce qui est un point important en cette période de propagation du coronavirus.

Nous savons que lorsque les gens arrêtent de fumer, leur risque d’arrêt cardiaque ou de tout type d’événement cardiaque diminue », a déclaré un cardiologue reconnu.

Les effets secondaires du tabagisme

Selon plusieurs études, le tabagisme est lié à plus de 24 maladies et affections, et la plupart de ces risques commencent à s’inverser dès qu’une personne cesse de fumer.

Le tabagisme régulier a été lié à : des problèmes cardiaques et vasculaires, certains types de cancers, des problèmes pulmonaires et respiratoires et des décès prématurés.

Il a été prouvé que le fait d’arrêter de fumer a des effets bénéfiques immédiats sur la santé d’une personne. En 20 minutes, votre tension artérielle tombe à un niveau similaire à celui qu’elle avait avant votre dernière cigarette.

En huit heures, le niveau de monoxyde de carbone (un gaz toxique) dans votre sang tombe à la normale, et en 24 heures, votre risque de crise cardiaque commence à diminuer. Après dix ans d’abstinence, votre risque de mourir d’un cancer du poumon diminue considérablement.

Pendant l’épidémie de coronavirus, l’hygiène est essentielle

hygiène coronavirusSe laver les mains régulièrement est l’un des premiers conseils recommandés par les responsables de la santé publique canadienne pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Vous pouvez rester en bonne santé et prévenir la propagation des infections en vous lavant souvent les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 30 secondes, peut-on lire sur différents sites gouvernementaux.

Les individus peuvent mettre en pratique des mesures de prévention quotidiennes comme se laver fréquemment les mains, rester à la maison lorsqu’ils sont malades et se couvrir la bouche lors de la toux et les éternuements afin de prévenir la propagation de COVID-19 dans les communautés.

Le coronavirus n’est donc pas différent des autres virus comme la grippe, lorsqu’il est exposé au savon et à l’eau.

Le plus important est que si vos mains ont touché une surface ou se sont trouvées dans un environnement où vous ne pouvez pas dire quelle est la composition microbienne probable, alors il est recommandé de se laver mains afin de diminuer le risque de propagation du coronavirus.

Plus d’informations sur le coronavirus

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses

https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

 

 

Comparatif coût financier entre cigarette et cigarette électronique

Comparatif coût financier entre cigarette et cigarette électronique

Il existe de différentes raisons d’arrêter de fumer. Je pense, ou du moins j’espère, que la plupart des gens considèrent leur santé comme la principale raison de vouloir arrêter de fumer, mais il n’y a aucune honte à avoir de multiples raisons de vouloir arrêter. Ce n’est un secret pour personne que cette habitude est en train de devenir très coûteuse : un paquet standard de 20 cigarettes coûtera aux environs de 10€ en 2020, soit trois fois le prix du même paquet il y a seulement dix ans. Si le prix continue d’augmenter à ce rythme, un paquet de cigarettes pourrait coûter plus de 30€ en 2030 !!! En supposant que l’industrie du tabac survive aussi longtemps. Alors pourquoi devriez-vous envisager la cigarette électronique pour vous aider à arrêter ? Il existe de nos jours des sites internet spécialisé dans le e-liquide pas cher et de qualité

Il y a de nombreux avantages à utiliser une cigarette électronique plutôt que la cigarette :

  • Pas d’odeurs désagréables
  • Pas d’accumulation de goudron sur les dents
  • La réduction des risques de fumeurs passifs pour les personnes de votre entourage et les aniaux de compagnie
  • Un risque de cancer beaucoup plus faible
  • L’option de vapoter sans nicotine

Mais Vapoter est-il aussi couteux que fumer ?

Le coût de la nicotine

Je voulais d’abord vous informer des différentes formes de thérapies de substitution de la nicotine et de leur prix respectif pour 1mg de nicotine, car l’utilisation de cigarette électronique et d’e-liquide n’est pas la seule option à choisir pour arrêter de fumer et j’ai pensé qu’elles méritaient d’être mentionnées. Après avoir fait le tour de la question, regardons le prix de 1 mg de nicotine des autres thérapies de substitution de la nicotine, en commençant par la moins chère :

Vaporisateur de nicotine

Cette méthode particulière d’administration consiste en une vaporisation rapide à l’intérieur de la bouche, qui soulage l’envie de fumer, et ce dans les 30 secondes suivant l’application de la dose. C’est un excellent moyen, discret, de satisfaire vos envies de fumer, où que vous soyez, et c’est le substitut nicotinique le plus économique.

Patch de nicotine

Le patch de nicotine est arrivé en deuxième position, mais il était un peu plus difficile à mesurer. J’ai donc pris un patch de 21 mg qui a une durée de vie active de 24 heures.

Pastilles à la nicotine

En troisième lieu, nous avons les pastilles à la nicotine. Bien qu’elles ne soient pas aussi pratiques, le fait de prendre environ 30 minutes pour les dissoudre complètement occupe votre bouche, ce qui pourrait certainement être considéré comme un avantage.

Gomme à la nicotine

La gomme à la nicotine est donc un peu plus difficile à trouver en concentration de 1 mg, mais en raison de la méthode de distribution, vous devriez utiliser une concentration de 2 mg pour obtenir le même soulagement que les méthodes ci-dessus en concentration de 1 mg.

Cigarettes

Une cigarette de force standard peut contenir entre 0,7 mg et 1 mg de nicotine et, sur la base d’un prix normal de 10€ par paquet. Beaucoup plus cher que les alternatives et beaucoup plus risqué pour la santé.

Vapotage

Alors, où le vapotage figure-t-il sur la liste ? Il y a beaucoup de choses à prendre en compte ici, alors veuillez m’excuser car j’aurai besoin d’un peu plus qu’un petit paragraphe pour vous expliquer correctement comment vous pouvez vous en sortir. Passons à l’action maintenant !

Le coût du vapotage

S’il est un peu plus difficile de vous dire si fumer est moins cher que vapoter, c’est parce qu’il existe quelques facteurs clés qui peuvent changer radicalement la réponse. Les facteurs qui seront importants sont présentés ci-dessous et je vais discuter de chacun d’entre eux afin que vous puissiez trouver la réponse par vous-même avec facilité :

  • Le coût de votre équipement initial
  • Le cout de votre base eliquide (PG et VG liquides)
  • Les bobines de remplacement
  • La qualité de votre e-liquide

Avant d’aborder les différents points qui affecteront le prix du vapotage, permettez-moi de vous présenter deux scénarios. Pour que les tests soient équitables, j’utiliserai la période de garantie standard de 3 mois qui couvre les piles des appareils de vape (je n’ai jamais eu d’appareil qui ne m’ait pas duré plus d’un an).

Scénario 1 – Moins cher que la cigarette

Prenons l’exemple de l’Aspire K3, qui coûte 47€ en utilisant un total de 3 bobines (1 toutes les 4 semaines) à 11€£ pour le pack. Le coût total de l’équipement est de 58€ En utilisant du jus 18mg e dans des bouteilles de 10ml à 4,5€ par fiole. Chaque bouteille de cette puissance contient 180 cigarettes de nicotine, donc fumer un paquet de 20 cigarettes équivaudrait à utiliser une bouteille de 18mg de liquide tous les 9 jours. Cela représente un coût de 10 bouteilles pour 90 jours, soit 48€.

En supposant que votre nouvel appareil n’ait pas dépassé la période de garantie de 3 mois, vous auriez dépensé au total 106€ (liquide, bobines et appareil compris) en supposant que vous ayez tout acheté ensemble et que vous n’ayez pas payé la livraison. Cependant, si vous aviez acheté 90 paquets de 20 cigarettes à 10€ le paquet, vous auriez dépensé la somme énorme de 900€ ! Vous êtes sûr de ne pas vouloir arrêter de fumer ? Même si vous deviez remplacer votre appareil tous les 3 mois, vous économiseriez plus de 275€ par mois.

Scénario 2 – Plus cher que le tabac

Comme je l’ai dit, nous parlons d’extrêmes. Voyons donc comment la vapa pourrait en fait coûter plus cher que la cigarette, si pour une raison quelconque, pour vous montrer ce qu’il ne faut pas faire si votre objectif est d’économiser de l’argent. Prenons la Sigelei 213w Box (pas pour les débutants !) à 107€. Ajoutons à cela un réservoir standard de 2 ml pour 19,99 € et utilisons le serpentin décuple SMOK 0,12 ohms (soit 10 serpentins en 1 !) à 4,15 € chacun, nous en aurons besoin d’un tous les jours en raison de la courte durée de vie.

Disons que nous utilisons un liquide 100% VG à 3mg/ml avec cet appareil qui brûlerait la bouteille de 10ml en très peu de temps. Même si nous pouvions nous contenter d’une bouteille par jour, ce qui correspond à environ 30 cigarettes. Ajoutez à cela le coût de notre équipement et nous obtenons un coût total de 1000€ sur trois mois, ce qui serait en fait un peu plus cher que de fumer.

La raison

Je voulais vous montrer les deux exemples extrêmes parce que le second scénario est plus orienté vers un adepte de la vape et utiliserait en fait probablement 0mg de nicotine liquide. Pour quelqu’un qui essaie d’arrêter de fumer, vous ne vous approcherez pas de l’appareil que j’ai mentionné dans le scénario 2. Donc, lorsque vous déciderez de l’appareil à utiliser, assurez-vous de choisir celui qui répondra le mieux à vos besoins et pas seulement l’appareil le plus puissant ou le plus cher.

Le coût de votre équipement initial de vape

Si vous voulez un appareil pour vous aider à arrêter de fumer, vous pouvez soit choisir un stylo vape prêt à l’emploi, soit acheter les pièces pour fabriquer votre propre boîte de modification personnalisée. Un stylo vape tout compris est généralement peu ou pas personnalisable, mais il est relativement bon marché à l’achat et à l’entretien. Si vous décidez d’opter pour un mod box, ce qui est parfaitement possible, veuillez alors considérer le type de bobines dont vous aurez besoin, la puissance dont l’appareil aura besoin pour les alimenter ainsi qu’un réservoir compatible avec celui que vous choisirez.

Pour la plupart des débutants, un boîtier pouvant atteindre 80 W sera plus que suffisant. En choisissant une bobine d’environ 0,5 ohms pour le liquide VG ou 1,6 ohms pour le liquide PG, vous prolongerez la durée de vie de votre liquide et de votre bobine.

PG liquide ou VG liquide

Une chose importante à savoir est que le PG liquide est consommé beaucoup plus lentement que le VG liquide. La raison en est que le PG est un vecteur de goût mais ne produit pas de vapeur, l’élément VG du liquide produit la vapeur. En choisissant un liquide à forte teneur en VG, vous produirez un volume de nuages beaucoup plus important et brûlerez beaucoup plus de liquide qu’en utilisant un liquide PG.

Le type de liquide est probablement ce qui fait la plus grande différence dans le prix total, mais les deux options peuvent être moins chères que la cigarette.

Les serpentins de remplacement

Les bobines que vous voudrez utiliser auront une durée de vie limitée. En outre, elles auront une incidence sur la quantité de liquide que vous utiliserez. En pratique, plus la résistance, mesurée en Ohms, est importante, moins vous utiliserez de liquide et plus la bobine durera longtemps. Les liquides PG auront tendance à nécessiter au moins 1 ohm pour produire les résultats souhaités, alors que les liquides VG utiliseront généralement des sous-ohms, ou moins de 1 ohm. L’utilisation d’un serpentin de 2 ohms pour les liquides PG durera plus longtemps qu’un serpentin de 1 ohms ET utilisera également moins de liquide. En revanche, un serpentin de 0,5 ohms pour un liquide VG utilisera moins de liquide et durera plus longtemps qu’un serpentin de 0,3 ohms ou de 0,1 ohms, etc.

La qualité de votre e-liquide

Un élément très important de la vaporisation est votre e-liquide! Mais pourquoi la qualité du ejuice est-elle si importante ? Vous remarquerez que dans les deux exemples de coûts de vape, j’ai utilisé un prix élevé de 4,5€ par 10 ml, ce qui est un prix honorable pour un e-liquide premium. J’ai utilisé un liquide de qualité supérieure dans les deux exemples parce que je voulais montrer combien d’argent vous pouvez économiser sans sacrifier la qualité de votre expérience de vape.

Pas seulement pour le goût et le confort

Vous inhalez le produit contenu dans ces bouteilles, il est donc important que vous ne respiriez pas de produits chimiques nocifs. Il est possible d’acheter un liquide fabriqué en Chine pour moins d’un euro pas fiole, mais bien qu’il soit généralement inconfortable à faire passer, il n’est vraiment pas très sûr. Contrairement à d’autres aliments, les restrictions relatives à l’utilisation des liquides de vape sont très souples, ce qui signifie que les produits chimiques nocifs peuvent être mis dans des liquides et vendus légalement en France. La différence entre un eliquide à moins d’un euro fabriqué en Chine et une fiole à 4,5€ fabriqué en France est que la bouteille provenant de France présentera des qualités aromatiques sûres d’origine locale. Vous pouvez toujours économiser une fortune sans sacrifier la qualité du e-liquide et certaines choses valent tout simplement l’investissement supplémentaire.

Alors, est-ce vraiment moins cher ?

Ma réponse à cette question est oui. Si la raison pour laquelle vous vapotez est d’arrêter de fumer, alors choisissez l’appareil qui vous convient et vous économiserez certainement de l’argent, même avec les e-liquides premium et plus chers.

Nos lecteurs nous ont à plusieurs fait part de leurs achats sur ce site Internet de vente de e-liquides pas cher : https://eliquide-diy.fr/