Le premier site d'informations dédié à l’arrêt du tabac

Tabagisme, cigarette électronique, e liquide

Le CBD ou cannabidiol est une molécule que l’on trouve dans la plante de cannabis. Elle est donc une de ses composantes au même titre que la plus connue d’entre elles qui est le THC. Mais contrairement au chanvre « naturel », il est modifié génétiquement afin de répondre à certaines exigences. Sujet de débat dans la société actuelle, pour mettre fin à la polémique, voyons quels pourraient être les dangers de ce produit pour l’organisme.

Les origines du CBD :

Comme dit précédemment, le CBD est tout d’abord présent dans le cannabis. Avec le Tétrahydrocannabinol (THC), il compose essentiellement la plante aux sept feuilles avec environ une centaine d’autres composants. Il est présent en très petite quantité et afin d’exploiter ses vertus notamment thérapeutiques, les chercheurs ont effectué quelques petites opérations sur le chanvre. Pour l’extraire, les scientifiques ont dû la modifier génétiquement afin d’enlever la teneur en THC. Il faut en effet enlever les 0,2 % de THC qu’elle contient par divers procédés dont la greffe. Les substances « nocives » du chanvre ont été extraites jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de risques liés au niveau de l’altération de la perception.

Le CBD et ses vertus :

Lorsqu’on parle de cannabis, les opinions divergent. Certains l’adulent et vantent ses effets miracles, d’autres le détestent, car ils estiment que c’est une drogue. Cependant, en ce qui concerne le cannabidiol, les études ont montré que la molécule était sans risque pour la santé.

En effet, ce n’est pas un psychotrope. Cela signifie qu’il n’a pas d’effet psychoactif. En d’autres termes, le CBD n’altère pas la perception des choses contrairement au THC. Cela est dû à sa modification génétique. Les chercheurs ont en effet fait en sorte d’enlever au maximum les particules responsables de cette altération du cerveau.

Loin d’être une drogue, le cannabidiol est un médicament. Il sert tout d’abord de remède contre l’épilepsie. De nombreuses recherches ont fait état de résultats spectaculaires des patients qui consomment le CBD à titre thérapeutique. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle ses vertus soignantes ont été mis en lumière.

De par l’absence d’effet psychoactif, le CBD est aussi sans danger pour le cerveau. Mieux, ses propriétés antipsychotiques en font même un atout pour calmer la paranoïa chez certaines personnes atteintes de ce trouble. Le CBD est donc un calmant pour les plus anxieux. Il peut aussi soigner la dépression. De plus, ses effets anti émétiques lui permettent d’agir contre les vomissements ainsi que les nausées.

Ces vertus font qu’actuellement, de plus en plus de consommateurs se ruent vers le produit. Le CBD est consommé de diverses façons, en passant de l’huile, de la nourriture, du vapoteur. De par sa côte qui ne cesse de grimper auprès de l’opinion publique, des boutiques spécialisées ont vu le jour récemment qui se spécialisent dans sa commercialisation.

Le CBD, vraiment aucun danger ? 

Comme tout médicament, le risque principal du CBD se trouve dans son utilisation abusive.

Sur ce point en effet, son usage disproportionné causerait à la longue des effets psychoactifs pour le cerveau. Fumer près de 5 joints de CBD en moins d’une heure équivaudrait à un joint de cannabis normal.

De plus, elle peut provoquer des somnolences, ce qui peut être préjudiciable dans le cas où le consommateur est au volant après en avoir consommé. Il est également déconseillé pour les personnes fragiles telles que les femmes enceintes ainsi que pour les mineurs.

Enfin, certains antiépileptiques ont des effets notamment les nausées ou un danger pour le foie que le CBD pourrait accentuer. Le conditionnel est en effet de rigueur puisque ces études ne sont pas véritablement unanimes et que certains lobbies n’ont pas du tout intérêt à ce qu’une plante puisse avoir autant de vertus pour l’homme.